<- Précedent :: Suivant | | ->
 

Merlu, Polo et Medhi nous ont quittés...

  : Ajouté le 29/7/2008 à 15:06

Bonjour à tous, voici un blog en hommage à Merlu et Polo disparus soudainement dans un accident de la route avec un autre de leur copain Medhi...

 

Je vous communique les codes d'accès afin que chacun puisse y ajouter ses photos et ses articles....

 

ID : merluetpoloajamaidansnoscoeurs

MP : 040


Tous les articles mis sur ce blog proviennent du journal " La Provence"

 

Tags :

» Catégorie Not specified
Commentaires (10) :: Poster un commentaire :: Lien permanent :: Envoyer à un ami

Leur disparition... Vendredi 25 juillet 2008

  : Ajouté le 29/7/2008 à 15:13

Alpes : trois jeunes gens tués dans un accident encore inexpliqué

Publié le samedi 26 juillet 2008 à 09H36

Leur voiture a quitté la route alors qu'ils se rendaient en boîte de nuit

En l'absence de témoins, les circonstances de cet accident n'ont pu être établies. Les gendarmes n'ont toujours pas pu entendre la conductrice, qui très choquée, à été hospitalisée à Digne.

Photo A.C.

Click!

À Castellane, Digne comme à Saint-André-les-Alpes, dans tout le département, c'est le choc et la consternation depuis l'annonce de la disparition brutale de Thomas Dufour, Merlin Drouhalier et Medhi Mezrag décédés dans un accident de la route qui a fait également deux blessés dont un très grave.

C'est dans la nuit de jeudi à vendredi, aux alentours de minuit quarante-cinq, sur le CD 952, dans l'agglomération de Castellane, que le drame s'est noué, impliquant une 206 gris métallisé. Des éléments qui restent, pour l'heure, la seule certitude, puisque l'emploi du temps des jeunes gens et les circonstances de l'accident demeurent encore très flous.

Selon les premiers éléments de l'enquête, Thomas, Merlin et Medhi, âgés d'une vingtaine d'années, auraient visiblement débuté la soirée à Castellane. Chacun de leur côté ou ensemble? Dans un bar ou un camping du coin? Toujours est-il qu'ils devaient, avec d'autres amis, poursuivre la nuit au Moulin de Salaou, la discothèque de Castellane, pour fêter l'anniversaire du DJ qu'ils connaissaient bien. Mais ils ne sont jamais arrivés.

C'est à quelques mètres du lieu où ils comptaient faire la fête qu'ils ont perdu la vie dans des circonstances difficiles à déterminer. Pour expliquer cet accident, deux hypothèses sont avancées; la première étant qu'ils auraient pu se trouver à l'intérieur du véhicule conduit par une jeune fille de 23 ans, en compagnie de deux autres jeunes gens. La 206 aurait subitement quitté la route pour une cause encore indéterminée, grimpé sur un muret, à droite de la chaussée en position "crabe," avant de heurter de plein fouet le rail sur le flanc gauche de la route et terminer sa course quelques mètres en contrebas.

Dans les tonneaux, les trois victimes auraient été éjectées par l'arrière du véhicule. Sous la violence du choc, le moteur a même été expulsé. Les gendarmes étudient également la piste selon laquelle un, deux, voire les trois garçons auraient pu se rendre à pied à la boîte de nuit -chose courante à Castellane puisqu'elle n'est pas très loin du centre-ville- et auraient été fauchés par la voiture.

Une hypothèse plus plausible pour certains, car à Castellane, plusieurs témoins les auraient vus partir à pied. Seraient-ils montés dans le véhicule un peu plus tard ? La question reste entière. Passé juste après l'accident, un autre jeune s'est hâté de rejoindre la discothèque pour donner l'alerte. Des pompiers volontaires présents se sont immédiatement rendus sur les lieux pour commencer les massages cardiaques, en attendant le reste des secours, qui sont arrivés quelques minutes plus tard. Toutes les tentatives pour réanimer les trois victimes sont restées vaines.

Cet accident a également fait un blessé léger et un autre très grave, âgés eux aussi, d'une vingtaine d'années, qui ont été transportés par l'hélicoptère vers l'hôpital Nord à Marseille. Hier, Jean-Baptiste Lusetti était encore en soins intensifs dans un état jugé critique. Jean-Philippe Burlo, lui, fortement choqué et suivi psychologiquement, devrait sortir dans quelques jours. La conductrice a, quant à elle, été transportée par les pompiers de Castellane à l'hôpital de Digne, elle aussi en état de choc. Elle restait, hier, incapable d'expliquer les causes de l' accident.

Ce soir-là, elle était "capitaine de soirée" (désignée pour rester sobre afin de ramener ses amis à la fin de la soirée) et les dépistages d'alcoolémie et de stupéfiants effectués se sont révélés négatifs. Une cellule psychologique sera mise en place aujourd'hui, au centre de secours de Castellane.

Par Narjasse Kerboua ( nkerboua@laprovence-presse.fr )
Tags :

» Catégorie Not specified
Commentaires (0) :: Poster un commentaire :: Lien permanent :: Envoyer à un ami

La cérémonie de Mehdi lundi 28 juillet 2008

  : Ajouté le 29/7/2008 à 15:14

Tristesse infinie pour Medhi, l'une des victimes de l'accident de Castellane

Publié le mardi 29 juillet 2008 à 10H47

Un demi-millier de personnes hier matin à Saint-André-les-Alpes


Émotion intense hier matin à 10 h 30. Tous les commerces de la place ont fermé en signe de deuil. Le père Gabriel Clause, curé de Saint-André-les-Alpes a accueilli la famille et les amis de Medhi qui portaient le cercueil de leur ami.

Photos J.-P.T.

Click!

A 10 h 30, le glas a sonné. Toute activité a cessé aussitôt sur la place du village de Saint-André-les-Alpes. Depuis un bon moment déjà, de nombreux jeunes, tout de noir vêtus, étaient massés devant l'église où attendait le père Gabriel Clause. On pouvait lire dans leurs yeux embués, malgré les lunettes noires, une infinie tristesse et une incompréhension totale face au drame qui a causé la mort de leur pote Medhi (20 ans) mais aussi celle de Thomas et Merlin.

Trois "mecs bien" connus dans tout le département de Manosque à Castellane, et de Digne à Saint-André, pour leur gentillesse et leur sens de la camaraderie. "Personne parmi nous n'aurait voulu être là ce matin" a souligné le père Clause, ému, cherchant ses mots; lui qui a déjà célébré l'an dernier l'office trop cruel de trois très jeunes gens décédés dans un dramatique accident de la route, à Barrême. "La vie est un merveilleux cadeau, mais il est très fragile! Alors, la référence de la qualité de la vie, c'est l'amour!" Mais comment atténuer une douleur si vive, quand on sait les parents adoptifs de Médhi, M et Mme Silve, famille d'accueil si dévouée, ont déjà perdu leur propre fils dans un accident de voiture à Barrême, il y a une vingtaine d'années. Il y a de la cruauté et de l'injustice trop folle parfois.

Tout comme il y avait du désespoir dans les yeux de la trentaine de jeunes massés derrière l'autel, enserrés les uns aux autres comme une mêlée noire qui refuse le destin. Poings serrés, mine défaite d'avoir tant pleuré, venus de Manosque, Digne, Castellane... ils - et elles - semblaient comme désemparés face au malheur qui frappe les jeunes régulièrement dans notre département. Au point que Gilbert Sauvan maire de Castellane, souhaiterait qu'une cellule psychologique spéciale soit mise en place pour eux, prochainement... Medhi repose désormais au cimetière haut du village, aux côtés de Jean Silve. Deux parapentes rose et jaune semblaient glisser dans l'azur du ciel, hier, sur le coup de midi.

Par Jean-Pierre Tissier ( jptissier@laprovence-presse.fr )
Tags :

» Catégorie Not specified
Commentaires (2) :: Poster un commentaire :: Lien permanent :: Envoyer à un ami

Obsèques poignantes de Thomas et Merlin 29 juillet 2008

  : Ajouté le 29/7/2008 à 17:23

Castellane : l'hommage poignant à Thomas et Merlin

Publié le mercredi 30 juillet 2008 à 07H25




Une foule considérable composée de très nombreux jeunes (amis de longue date, partenaires du basket ou de rugby dignois, du magasin Auchan de Manosque ) a rendu hommage à Thomas et Merlin.

 Les employés des Pompes funèbres de Digne-les-Bains ont pris le relais des amis de Thomas et Merlin (trop écrasés de chagrin) pour emmener les deux cercueils vers la maison funéraire, avant de partir pour la crémation à Manosque dans l'après-midi. 

 Photos J.-P.T

 Click!

Une haie d'honneur de ballons ovales et ronds, symboles du rugby et du basket que Thomas et Merlin pratiquaient sous les couleurs dignoises, a accueilli les deux cercueils difficilement portés par des amis, écrasés de douleur...

Il y avait hier matin, à la maison funéraire de Digne-les-Bains, sur les mines défaites par un chagrin de plusieurs jours, comme un sentiment d'incompréhension parmi les centaines de jeunes venus de tout le département, assister - et participer - à l'hommage pour Thomas et Merlin.

Comme si tout ça n'était pas vrai. Trop irréel, trop injuste, et toujours sans explications sur les causes du drame."Quand on reçoit le coup de fil, tu n'y crois pas,a crié le papa de Merlin, digne dans la douleur. Thomas et Merlin ont eu un accident ! Cette phrase tourne dans ma tête, mais ils ne sont pas rentrés ! La maison est vide maintenant. En vous voyant tous ici, on se dit qu'ils étaient aimés. Je ne vous connaissais pas. Vous non plus. Merci !"

Le frère de "Paulo", Serge Gloaguen maire de Digne, les basketteurs, les basketteuses, l'entraîneur du CAD, les Amis d'Auchan Manosque, Claire qui porte une "petite crevette" dans son ventre, dont Thomas et Merlin se battaient pour être le futur parrain, sont intervenus pour arriver à nous faire sourire, racontant de nombreuses anecdotes dont étaient friands les deux "potes".

Puis la maman de Merlin a pris la parole pour un long moment d'une intensité incroyable, empreint de courage et d'amour, tripes remuées par ce long frisson qui parcourt l'échine quand l'émotion est si dure à vivre. "Tout le monde à l'école l'appelait Merlin l'enchanteur, mais il l'était !"

"C'est son amour qui me permet de parler aujourd'hui. Nous ne souhaitons pas de condoléances, mais j'ai un souhait: parents qui êtes là, ce soir, prenez vos enfants dans vos bras et dites-leur que vous les aimez et que vous êtes fiers d'eux. Il est bon de se remplir de tendresse." C'est au son d'une chanson du chantre wallon Julos Beaucarne, que Thomas et Merlin nous ont quittés. Il nous reste pour se souvenir d'eux, de petits bracelets blancs au poignet droit.

Par Jean-Pierre Tissier ( jptissier@laprovence-presse.fr )
Tags :

» Catégorie Not specified
Commentaires (0) :: Poster un commentaire :: Lien permanent :: Envoyer à un ami

Un dernier Au Revoir

  : Ajouté le 30/7/2008 à 10:44

Hier soir vers 19H, nous avons rendu un dernier hommage Merlin. La famille avait souhaité disperser le cendres de leur fils dans la montagne vers le relais de Courbons au dessus de la Bléone... Beaucoup de jeunes étaient là... Tous pour dire adieu à leur copain et ami disparu... Des pétales de fleurs ont étaient lancées... La tristesse et l'émotion de chacun était visible... Le père de Merlin avec beaucoup de courage et de gentillesse a remercié chacun d'entre nous d'avoir été présent...

 Nous vous souhaitons beaucoup de courage à vous, votre famille... et aussi à celle de Thomas et Medhi... Du courage il vous en faudra... Seul le temps pourra atténuer votre douleur...

 

Tags :

» Catégorie Not specified
Commentaires (1) :: Poster un commentaire :: Lien permanent :: Envoyer à un ami

<- Précedent :: Suivant | | ->

A propos du blogueur

Hommage à des mecs sympa qui nous ont quittés trop tôt...

«  December 2016  »
MonTueWedThuFriSatSun
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031


Menu

Photo album
• Accueil
• Voir mon profile
• Archives
• Email
• Blog RSS

Catégories

Amis

0

Liens

Services

•

Sondage

| Contact author |